3ème Histoire des Arts – L’affiche Rouge – Image de Propagande

Image

L‘affiche Rouge- Analyse en Arts Plastiques.

La propagande a pour but de manipuler l’opinion, le choix des formes et des couleurs a un rôle primordial dans la manipulation. Elles donnent un sens symbolique.

1 – Les couleurs :

Uniquement trois couleurs composent cette affiche : le rouge, le noir et le blanc. Le blanc et le noir étant considérées comme des non couleurs.

Le Noir très présent accentue le côté dramatique. Ces résistants sont présentés comme des gens dangereux par les Allemands afin que les Français ne passent pas dans la Résistance. Le Noir est en Europe la couleur du Deuil et de la Mort.

Le Rouge est ici utilisé avec un contraste de couleur important en se mariant avec le Noir. Le rouge est à la fois la couleur du Sang mais également la couleur des Communistes considérés comme dangereux par les Allemands. Le rouge symbolise très souvent un danger dans les codes de la couleur(exemple : panneaux routiers).

Ce ne sont pas des teintes pastels douces mais des couleurs utilisées pures. Elles ont donc un sens fort .

2 – La Composition :

L’affiche se lit de haut en bas. Les sens de lecture est imposé par la « flèche » formée par le triangle. Elle est composée de trois parties pincipales.

1- La question du haut.

2 – La démonstration en images au milieu.

3 – La réponse à la question qui fait suite à la démonstration évidente par les photographies.

Deux formes rectangulaires, une en haut et l’autre en bas dans lesquelles s’inscrivent une question et une réponse : « L’armée du Crime ! ». La réponse est en rouge pour insister sur la dangerosité du groupe Manouchian.

Au centre, une pyramide Rouge inversée où s’insèrent des médaillons de plusieurs résistants du groupe Manouchian, lui-même se situe tout en haut. Cette pyramide ou triangle inversé a une direction négative car elle pointe vers le bas. La pyramide est cernée de noir créant une ombre autour de la flèche pour renforcer l’effet négatif. Cette ombre semble écraser le futur de conséquences dramatiques si l’on se rallie aux résistants. Les résistants sont photographiés légèrement de biais, ils ne regardent pas le spectateur, d’où l’impression de personnages fuyants . Les photos ont été prises après des tortures, ce qui explique leur expression aux traits tirés et cheveux en bataille. La pyramide forme une flèche partant vers des photographies installées pêle-mêle de manière désordonnée et superposée. Ce désordre d’images voulait symboliser le chaos vers lequel ces hommes désiraient entraîner la population en se révoltant.

Ces photographies rectangulaires montrent des actes terroristes dans toute leur cruauté avec des détails sanglants (cadavre, déraillement d’un train, corps attaché, des armes…) pour prouver que le groupe de résistants est soi-disant dangereux. Le noir et le blanc des photographies accentuent le côté dramatique.

La disposition des éléments dans la composition, les couleurs choisies sont là pour renforcer la propagande Allemande contre les résistants.

Toutefois l’affiche n’eut pas l’effet escompté. Les Français réagirent avec courage et défiance en fleurissant le bas des affiches collées dans les rues Parisiennes. Ils rendirent ainsi hommage hommage à ces hommes qui donnèrent leur vie pour des valeurs nobles.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s